Questions fréquemment posées

    Question : Pourquoi pose-t-on une perfusion à la main ou au bras avant de faire l’anesthésie ? Est-ce obligatoire ?

    Réponse : Oui, c’est indispensable,  l’anesthésiste pose systématiquement ce que l’on appelle une « voie veineuse » avec une perfusion pour toute anesthésie, même pour une anesthésie partielle.

    C’est une sécurité essentielle car cela permet d’injecter tout médicament utile de façon immédiate et sans aucun délai.

    De plus la majorité des anesthésies générales se fait en injectant un produit dans la voie veineuse, donc précisément par le tuyau de la perfusion qui a été posée. Seuls les petits enfants sont endormis par des gaz anesthésiants à l’aide du masque respiratoire.

    Enfin la perfusion vous assure une hydratation correcte malgré le jeûne pré-opératoire.

      Question : Mais alors, pourquoi doit-on respirer dans un masque lors de l’endormissement ? N’est-ce pas pour s’endormir ?

      Réponse : Non, sauf cas particulier, vous recevez par le masque uniquement de l’oxygène. C’est une mesure de sécurité qui place votre organisme dans des conditions optimales pour l’anesthésie.

        Question : Est-ce que je risque de me réveiller durant l’intervention ?

        Réponse : Non, nous sommes très attentifs sur ce point et nous mesurons en continu la profondeur de votre sommeil avec une bandelette placée en début d’intervention sur votre front (BIS : index bi-spectral)

          Question : Est-ce que je vais avoir mal lors de mon réveil ?

          Réponse : C’est aussi l’une de nos préoccupations principales. Durant l’intervention, vous recevez déjà des antalgiques (anti-douleurs) actifs pour la phase post-opératoire. Pour certaines interventions, vous bénéficiez pour quelques jours d’une technique d’analgésie comme un cathéter péri-nerveux ou une pompe PCA qui distribue en continu et à la demande des médicaments contre la douleur.

          En salle de réveil, les infirmières s’assureront que votre confort est parfait avant votre retour en chambre. 

            Question : En cas d’anesthésie partielle, par exemple seulement le bas du corps ou un bras, combien de temps faut-il avant que la partie endormie ne se réveille ?

            Réponse : Cela dépend de plusieurs facteurs dont en particulier le produit que l’on utilise. On peut ainsi choisir une durée d’action plus ou moins longue suivant le cas et la longueur prévue d’intervention. Le médecin anesthésiste vous répondra sur ce point en consultation ou en salle d’opération.

             

            Fribourg
            Anesthesia SA
            Rue Hans-Geiler 6
            1700 Fribourg
            T 026 439 92 20
            F 026 439 92 21
            Lausanne
            Anesthesia Lausanne SA
            Chemin des Allinges 10
            1006 Lausanne
            T 021 310 12 10
            F 021 310 12 11
            images by omaire.ch - powered by /boomerang - design by Molk & Jordan